NOM D'UNE MAISON BERLINOISE QUI... NOUS CLOUE LE BEC !

Leçon !

J'avoue avoir une admiration sans borne pour ceux qui osent des décorations franches dans leur intérieur. De vrais partis-pris qui explosent l'ambiance ronron du cosy et du home-sweet-home ! Moi, la trouille d'y aller.

Pour exemple, la maison du décorateur berlinois Sylvester Koziolek qui en a repeint les murs tout en noir. Ce monochrome associé à des meubles atypiques, donne une théâtralité et une profondeur, une vraie scène de vie.

Je pourrais peut-être vivre là ou pas, mais penser cette mise en décor, j'aurais aimé en avoir... au moins l'idée ! C'est cela être artiste et décorateur.

Se promener dans des recoins inexplorés de l'imaginaire...

Afflante





Un cours magistral !







1 commentaire

  1. Ah ouais, j'adore, je m'y sentirais bien ... oh bien sûr, j'ajouterais des choses sur les murs, j'ai besoin de tant de choses à regarder -images, livres-que je ne peux vivre autrement, mais cette embiance me parle, me plaît, me "quiétise". Correspondances ... Merci !

    RépondreSupprimer