ranktrackr.net

vendredi 23 septembre 2016

LA SUITE PARENTALE, UN CONCEPT DÉCO À JETER... DEHORS !

Le monde à l'envers !

Un magazine donne 5 bonnes raisons de transformer sa chambre en suite d'hôtel, une cliente à sa décoratrice je voudrais un espace comme à l'hôtel, une copine j'adorerais vivre à l'hôtel... Même dans le boui-boui avec vue sur autoroute ?

C'est quoi ce truc de vouloir vivre dans des lieux standardisés, impersonnels et formatés ? Le monde n'est pas sorti de l'auberge avec des idées pareilles ! La chambre-salle de bain-dressing-petit salon, le nouvel eldorado du sommeil... 

Un modèle bien raide pour les vies joyeuses et imparfaites qu'on doit s'offrir. Et les nouveaux hôtels l'ont bien compris. Leurs décorations stylées se font atypiques et à rebrousse poil, justement pour faire... comme à la maison !  

Je préfère de loin le décor biscornu de chez tata (Henriette). Voilà je l'ai dit.

Maison.com




Et encore, elle est plutôt jolie cette chambre 
pardon, cette "suite parentale"...







Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Mais je suis complètement - complètement d'accord! je n'ai jamais compris le concept !?!

    RépondreSupprimer
  2. La suite parentale... je ne comprends pas pourquoi tout le monde (enfin... tout le monde sur m6) en veut à tout prix.

    RépondreSupprimer
  3. Oui j'ai séjourné chez tata (hôtel) Henriette à Paris; c'était comme à la maison et bien mieux que les chaînes d'hôtels standardisés... Avec les petits bouquets de fleurs (presque) des champs on se croyait même chez tata à la campagne...

    RépondreSupprimer
  4. Si j'en crois les commentaires reçus ici et ailleurs, il semblerait que je ne sois pas la seule à vouloir une maison qui vibre de petites imperfections ! Ceci étant dit, passons donc un bon week-end !
    ps : Merci de vos messages !

    RépondreSupprimer
  5. L'illusion d'être ailleurs en étant chez soi, je ne vois que ça au désir de créer une suite parentale à domicile. Disposer d'un intérieur spacieux, ne pas devoir être les uns sur les autres, c'est une forme de vrai luxe, la promiscuité n'étant pas toujours facile à vivre je pense. Mais la formule suite parentale à plutôt tendance à m'amuser ; déjà, le terme sonne pompeux, pédant. Les exemples que j'en ai vus ne m'ont jusqu'à présent jamais convaincue. Claire

    RépondreSupprimer