LES PETITES FOLIES DÉCO QUI ME SONT... CHÈRES !

$$$.

Pfff, c'est d'un cheap de faire les soldes...

Surtout quand vous recevez le même jour le catalogue Am-Pm automne-hiver 2018 ! Oh quel hasard hasardeux. Cette nouvelle collection, la tuile ! 

Big crush ! La table basse Teora à 899 euros - p4 (pas fana du marbre mais là oui, quelle ligne !)


Je me suis jetée dessus comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, avec avidité ! Pourtant, pas de besoin à l'horizon pour ma maison. Ça c'est beau, ça aussi, oh ce truc, je le veux, là j'hésite, et pourquoi pas et puis non, si, yes, da, oui, oh yes... ! Une minute pour avaler le catalogue ! On ne se moque pas, vous faites pareil ! 

J'ai (presque) tout acheté ! Au moins virtuellement.

Petite sélection de mes choix en première lecture (ah cet amour de la littérature). Un  pur moment d'extase consommatoire certes, mais bon... Oui bon !
 
 La table Guirgarre en bois sur roulettes à 299 euros - p24 (canapé et lampe non fournis)

 Mon coup de cœur, le fauteuil Celchar à 499 euros - p52 (en kaki, attention the couleur tendance !)

 Le fauteuil Abraxas à 549 euros - p39 (couleur kaki, qu'est-ce que je disais ?!!!)

 La console Cheung à 299 euros - p23 (de l'asiat' contemporanisé !)

 La commode Septembre à 649 euros - p52 (en formule duo, ça décoiffe)

 La table Torezia pour 8 personnes à 899 euros - p29 (aussi pour 6 mais j'ai 2 amies célib' à caser)

 Les céramiques de Valérie Barkowski de 20 à 79 euros - p44 (je les veux toutes)

Le miroir Barbier triptyque, j'ai pris le grand modèle à 249 euros - p19
Des lins de toutes les couleurs pour soigner notre sommeil à prix... (presque) endormis ! - p89
Toutes les photos via le catalogue Am-Pm, captures de Berenice à retrouver sur sa page Insta !


Plus de 4400 euros d'achats virtuels, me voici repue de bonheur. Et prête pour une virée shopping de fille ! Pour la maison, finalement j'ai le temps...



On verra à la rentrée, après les mojitos ! 






 

4 commentaires

  1. Que je me retrouve dans ce post. Belles inspirations en vue chez Am.Pm. Pour les soldes, envie de presque tout mais besoin de rien. J'ai pourtant failli céder hier. La frustration a aussi du bon, le rêve. Claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sauf que trop de rêves refont naitre de la frustration, du coup les envies repartent à cent à l'heure ! Attends... non, c'était un songe, je viens de me réveiller, je n'ai besoin de rien, en fait... C'est d'un triste ! Un petit vase...

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Ah ah ah, je compatis totalement. Quoique je dise pour me convaincre moi-même, on est bien dans le même bateau. Je me sens moins seule. Claire

    RépondreSupprimer